A propos de

l'humidité

 et des champignons dans les bâtiments

De quoi parle-t-on ?

L'humidité, due à la condensation, aux remontées capillaires ou à des infiltrations est responsable de l’apparition de champignons lignivores, de mérule, de moisissure pouvant provoquer des dégâts considérables dans les bâtiments par la dégradation des composants du bois qu'ils « dévorent » ainsi que les structures et maçonneries (la mérule).

Les conséquences de leur action sur les bois d’œuvre favorisent également le développement d'insectes à larves xylophages.

 

remontées capillaires

champignons lignivores

 

mérule

 
 

Très redoutée, la mérule (Serpula lacrymans) attaque les bâtiments, le bois et les maçonneries, de façon très rapide et agressive, allant même jusqu’à modifier les propriétés mécaniques du bois. Sa progression s’effectue depuis les spores qui sont projetés dans l’air par le champignon.
Transportés par l’homme, les animaux, les aléas climatiques, ils se développent au contact de cellulose, lignine, humidité à une température adéquate.
Après germination, la mérule va s’expanser pour atteindre les maçonneries, les éléments en plâtre,…, du bâti.
Sa découverte est souvent liée à la fructification du champignon qui est la conséquence d’une modification des conditions de son environnement.

 

1/5

cas d'asthme lié à l'humidité

25 %

des logements français sont humides

360 000

spores/ml produites par la mérule (dans 1 pièce)

 

VOUS POUVEZ EN FINIR

avec l'humidité